Le Caucase

Les Arméniens vont devoir patienter quant à leur niveau de vie

Le nouveau ministre des finances de l’Arménie n’entend pas revaloriser le niveau des salaires et des retraites pour l’année à venir. Les Arméniens devront “vivre avec espoir”.

Alors que le niveau de vie Arméniens continue d’être bas voire très bas même, les signes positifs émanant du nouveau gouvernement ne sont pas vraiment encourageants. Pour rappel, le niveau moyen des retraites atteint à peine l’équivalent de 80€ par mois et le salaire minimum 100€ par mois. Alors que compte faire le nouveau gouvernement en place pour y remédier ? Rien pour l’instant, si ce n’est reconnaître que le niveau des pensions et des salaires doit être amélioré.

Vardan Aramian, le ministre des Finances, table plutôt sur un redressement économique du pays qui permettra in fine d’augmenter le niveau de vie des Arméniens. L’homme politique croit ainsi au retour d’une belle croissance économique qui selon lui finira par contribuer à la hausse des revenus de la population.

La baisse du prix de l’énergie comme solution de secours

Le ministre du travail et des affaires sociales, Artem Assatrian, a quant à lui été beaucoup plus clair : les salaires et les pensions n’augmenteront pas d’un centime en 2017. Mais l’homme politique tente de s’en sortir en expliquant que grâce aux négociations menées avec Gazprom sur le tarif du gaz et de l’électricité, le niveau de vie des Arméniens augmentera, car les prix de l’énergie seront en baisse…

Et d’enfoncer un peu plus le clou en déclarant qu’une subvention de 2 dollars par mois sera accordée aux familles les plus pauvres pour se fournir en gaz.