Le Caucase

La Banque Mondiale prévoit moins de pauvreté en Arménie

Les prévisions de la Banque Mondiale quant au niveau de pauvreté en Arménie sont encourageantes, de même que celles portant sur son avenir économique.

Le tout dernier rapport sur la situation sociale et économique de la Banque mondiale en Arménie a de quoi apporter un peu d’optimisme en cette fin d’année. Car l’organisme international prévoit en effet que le taux de pauvreté diminue de 24+% en 2016 à 23,2% en 2018. Un petit bond pour certains mais assez significatif pour d’autres car pour rappel le taux de pauvreté en 2013 dépassait la barre des 30% et en remontant juste après la crise de 2008 il concernait alors 36% des Arméniens qui vivaient avec moins de 2,5 dollars par jour. Et  en 2015 il était encore de 29,8%.

Le redressement lent mais constant de la situation de pauvreté en Arménie est a attribuer notamment aux “projections de croissance modestes mais positives pour l’agriculture et l’industrie, combinées à une augmentation des salaires réels dans les secteurs public et privé” selon le rapport.

Croissance économique à l’horizon

Dans la même veine, la Banque mondiale estime que la croissance économique du pays sera de l’ordre de 3,1% en 2016 et même de 3,3% en 217 et 3,6% en 2018. La principale raison étant les perspectives bonnes des futures exportations arméniennes vers la Russie.

Toutefois, l’organisme a tempéré quelque peu ses prévisions ou du moins les a conditionné à une stabilité politique dans les années à venir. Et là rien n’est moins sûr car les élections législatives et présidentielles de 2017 et 2018 pourraient selon le rapport “retarder la mise en œuvre des réformes structurelles nécessaires pour améliorer le climat des affaires”.