Le Caucase

Le Kazakhstan et la Chine resserrent leurs liens commerciaux

En quelques semaines à peine, le Kazakhstan et la Chine se sont entendus sur la mise en place de deux accords commerciaux portant sur le fret et le commerce de gros en ligne.

 

Dans sa volonté de mettre en place de nouveaux relais de croissance économique afin de pallier sa baisse de recettes issues de la vente du pétrole et du gaz naturel, le Kazakhstan vient de transformer deux essais avec la Chine. Les deux pays qui entretiennent d’excellentes relations politiques et diplomatiques apparaissent encore un peu plus en étroite collaboration mais en matière commerciale cette fois.

 

Un accord vient en effet d’être signé entre les représentants des deux nations sur la question du fret de marchandises par voies ferrées. Le volume total des marchandises transportées entre le Kazakhstan et la Chine sera ainsi augmenté d’une valeur de 33% rien que pour l’année 2017 pour un total estimé à plus de 20 millions de tonnes de biens industriels, agricoles et manufacturés.

Le Kazakhstan va ainsi pouvoir accélérer la vente de ses stocks de marchandises vers la Chine, un marché colossal à la demande plus que conséquente et qui lui ouvre également les portes du Vietnam, de la Corée du Nord, de la Russie et de la Mongolie.

 

Un deal avec la plateforme Jumore

 

En parallèle, un second accord a été conclu avec la société chinoise Jumore. La compagnie est une gigantesque plateforme e-commerce spécialisée dans la mise en relation d’acheteurs et de vendeurs professionnels de produits industriels et manufacturés de toute sorte.

 

Une formidable occasion et opportunité pour tout le tissu industriel et économique kazakh de trouver de nouveaux débouchés pour ses produits car la plateforme réunit des acheteurs en provenance du monde entier. Le dirigeant de Jumore, Lou Hungxiang, a déclaré à ce propos que “les compagnies minières, agricoles, énergétiques et les producteurs kazakhs pourront mettre à la vente leur offre et la rendre visible aux yeux d’acheteurs potentiels du monde entier”.