Le Caucase

Le Kazakhstan change d’alphabet pour s’ouvrir sur l’Occident

Kazakhstan

Afin d’inscrire le pays dans la modernité et s’ouvrir vers l’Occident, le Kazakhstan va changer d’alphabet. L’alphabet latin va remplacer l’alphabet cyrillique.

C’est dans un article intitulé « L’avenir, c’est la modernisation de la conscience sociale » que le président du Kazakhstan a annoncé ce changement majeur. D’ici à 2025, l’alphabet latin va remplacer le cyrillique, actuellement utilisé dans le pays. Le Kazakhstan suit ainsi le mouvement initié il a plusieurs années de cela par les anciennes républiques soviétiques telles que l’Ouzbékistan, le Turkménistan et l’Azerbaïdjan. Noursoultan Nazarbaïev, le président kazakh, justifie sa décision par sa volonté d’inscrire le pays dans un mouvement de modernisation.

En trame, se trouve la volonté également de permettre au peuple kazakh de s’ouvrir vers l’Ouest, de ne pas rester strictement cantonné dans la culture russophone. Ce ne sera pas une mince affaire car si près de 25% des Kazakhs sont de langue maternelle russe, plus de 90% la comprenne parfaitement.

Le Kazakhstan se défend par ailleurs de toute volonté de sa part de se détourner de la Russie, son partenaire politique, énergétique et commercial majeur. Mais c’est pourtant bien ce sentiment qui domine parmi les analystes avec ce changement d’alphabet. Le rapprochement marqué de l’Arménie avec l’Union européenne, la levée des visas touristiques pour les Géorgiens ou encore les discussions menées entre l’Azerbaïdjan et Bruxelles témoignent cependant d’un désenclavement assez marqué des pays du Caucase de l’emprise de Moscou. Le changement de cap culturel du Kazakhstan semble bel et bien aller également dans ce sens.