Le Caucase

L’Expo 2017 vient d’ouvrir ses portes à Astana au Kazakhstan

Expo 2017, Astana, Kazakshtan

L’Exposition internationale qui se tient cette année à Astana au Kazakhstan a été inaugurée le 11 juin. Un événement qui permettra au pays d’être sur les devants de la scène mondiale et de trouver des solutions novatrices pour la ville du futur.

Baptisée “Energie de l’avenir”, l’Expo 2017 vient officiellement d’ouvrir ses portes à Astana au Kazakhstan le 11 juin. Un événement qui participera grandement au rayonnement du pays à travers le monde, le président Nazarbaïev déclarant lors de l’inauguration : « C’est un nouveau sommet dans la promotion de notre pays, celle de la marque nationale du Kazakhstan dans l’espace globale. Annonçant le thème d'”Énergie de l’Avenir, nous nous attendons à nous retrouver au cœur du progrès scientifique ». Pour l’occasion, plus d’une vingtaine de chefs d’états étaient présent parmi lesquels ceux de la Russie, de la Chine, de l’Arménie, d’Espagne ou encore de la République Tchèque.

Un événement crucial pour le Kazakhstan et le reste du monde

Au-delà des festivités impressionnantes qui ont illustré l’inauguration officielle de cet événement d’ampleur mondial, l’Expo 2017 sera l’occasion pour les pays du monde entier de présenter leurs innovations en matière d’énergie, de transport, de mobilité. Des solutions techniques conçues pour imaginer la ville du futur, plus sobre en énergie, faisant la part belle au renouvelable, délaissant les énergies fossiles. Le Kazakhstan ne cesse de surprendre la communauté internationale car le pays était plutôt connu jusqu’à présent pour ses ressources gazières et en uranium.  Le fait qu’il se positionne à présent comme un leader des ENR dans la région permettra certainement d’emmener avec lui d’autres nations de la région. Mais pour rappel, le grand allié du Kazakhstan, la Chine, a déclaré il y a peu de temps vouloir devenir le leader mondial des énergies renouvelables, avec un plan colossal d’investissement de plus de 360 milliards de dollars sur trois ans. Les accointances idéologiques entre les deux états devraient ainsi produire une effet de synergie et entraîner dans leur sillon de plus en plus de nations.