Le Caucase

L’Azerbaïdjan veut organiser l’Expo Internationale de 2025

Azerbaïdjan, Exposition internationale

L’Azerbaïdjan est officiellement entré  en compétition pour remporter la tenue de l’organisation de l’Exposition universelle Internationale de 2025. Le pays devra ferrailler contre la France, le Japon et la Russie.

Tandis que Paris, Osaka et Iékaterinbourg (Russie), ont officiellement déposé leur dossier de candidature au Bureau International des Expositions (BIE), Bakou en Azerbaïdjan vient d’en faire autant. Le pays du Caucase a bon espoir de rafler la mise en développant un programme riche centré autour d’une thématique forte : le “capital humain”. Un communiqué officiel du BIE explique ainsi que “La candidature de la République d’Azerbaïdjan pour l’Exposition universelle à Bakou est centrée sur le thème ‘Human Capital’ pour la période du 10 mai au 10 novembre 2025”.

L’Azerbaïdjan dispose ainsi de plus d’une année pour peaufiner son dossier puisque le vote des 170 Etat membres du BIE pour désigner la ville organisatrice de l’exposition internationale n’interviendra qu’en novembre 2018. La tâche sera ardue pour les votants puisque les thématiques des autres candidats sont des plus porteuses également : changer le monde grâce aux innovation pour la Russie, concevoir la société du futur pour le Japon et la protection de l’environnement pour la France.

Après le Kazakhstan, l’Azerbaïdjan

Si le Japon et la France commencent à être des habitués en matière d’organisation d’expositions internationales avec respectivement cinq et six manifestations identiques, l’Azerbaïdjan est pour sa part novice sur la question. Un aspect qui pourrait d’ailleurs tout à fait séduire les votants, d’autant que cela donnerait l’occasion d’apporter un sérieux coup de projecteur sur tout le Caucase.

L’Azerbaïdjan espère bien ainsi succéder en quelque sorte au Kazakhstan qui va organiser d’ici peu la prochaine Exposition internationale dans la ville d’Astana. Si le dossier de Bakou remportait le suffrage, le pays poursuivrait ainsi sa percée sur la scène internationale après la tenue entre autre des Jeux européens et du premier Grand Prix de F1.