Le Caucase

Union européenne : la Géorgie sur le pas de la porte

Tbilissi souhaite se faire une place à Bruxelles au sein de l’Union européenne, mais le climat politique, particulièrement tendu en Europe, n’est pour le moment pas propice à une telle initiative.

La Géorgie est sur le pas de la porte, espérant un geste de l’Union européenne.

L’opportunité d’entrer au sein de l’Union européenne est une nécessité économique et politique pour la Géorgie. Mais Tbilissi cherche également une option qui apporterait plus de sécurité à l’intérieur de ses frontières, une urgence pour le gouvernement depuis la guerre en 2008 avec le voisin russe.

Un conflit qui aura d’ailleurs fait prendre conscience à la Géorgie que son économie était à l’époque liée à l’extrême aux intérêts russes, ce qui, par conséquent, posait la légitime question de sa souveraineté. Pour rappel, la petite armée géorgienne avait était défaite du géant russe, qui avait pris le contrôle de l’Ossétie du Sud et de l’Abkhazie.

Des réformes menées avec succès

De nombreuses réformes ont été menées en Géorgie, et l’effort effectué dans le sens de la lutte contre la corruption a été salué à Bruxelles. Tbilissi espère procéder au plus vite à une adhésion, mais l’actuel calendrier européen, saturé par le Brexit notamment, ne permet pas un élargissement.