Le Caucase

Le chemin de fer Bakou-Tbisili-Kars achevé en Géorgie

La ligne de chemin de fer traversant la Turquie, la Géorgie et l’Azerbaïdjan est en pleine phase de construction et de finalisation. Le tronçon passant par la Géorgie est même d’ores et déjà terminé. Une aubaine pour ces deux pays du Caucase.

Bakou-Tbisilli-Kars ou BTK plus communément est le nom de cette ligne de chemin de fer qui servira à transporter des marchandises et à faire voyager des personnes à travers l’Azerbaïdjan, la Géorgie et la Turquie. Un projet ambitieux de création d’infrastructure qui entre donc dans sa phase de finalisation car du côté géorgien l’annonce a été faite que les travaux étaient totalement terminés et la ligne prête à être mise en service. C’est le président du Conseil d’administration de la société “Chemin de fer de Géorgie” qui a rendu publique l’information notant que «c’est un projet très important pour nos pays. Il y a des travaux à effectuer en Turquie. On croit que les travaux seront terminés à temps dans le pays voisin et le chemin de fer Bakou-Tbilissi-Kars sera mis en service l’année courante» 

Le transport comme vecteur de croissance

Pour rappel, la Géorgie, la Turquie et l’Azerbaïdjan ont conclu par le passé un accord intergouvernemental pour mettre sur pied cette ligne de chemin de fer qui a pour finalité de fluidifier le transport de marchandises et de personnes, de dynamiser l’activité économique de ces pays en les mettant en possession d’un outil logistique opérationnel et performant.  L’objectif de la ligne BTK est ainsi d’assurer le transport de quelques 6,5 millions de tonnes de marchandises par an et d’un million de passagers dans les première phases de mise en lancement de la ligne. Et les projections pour le fret de marchandises vont même plus loin puisqu’un flux de 17 millions de tonnes par an est attendu à moyen terme. Une infrastructure qui changera ainsi positivement la donne pour la Géorgie et l’Azerbaïdjan qui pourront ainsi voir les échanges régionaux et internationaux de marchandises augmenter, renforçant un peu plus encore les économies respectives.