Le Caucase

La Russie émet un nouveau mandat d’arrêt à l’encontre de Bill Browder

Bill Browder, un célèbre financier connu pour ses prises de positions critiques à l’égard du président russe Vladimir Poutine, a été brièvement arrêté en Espagne à la demande des autorités russes.

Libéré après quelques heures

Après une heure de détention, il a été libéré parce que le mandat d’arrêt émis par la Russie n’était plus valide, a indiqué la police espagnole.

Bill Browder avait déjà tweeté au sujet de son arrestation, précisant que le mandat d’arrêt russe avait été émis auprès d’Interpol.

Interpol a rejeté ces accusations, déclarant : “Il n’y a pas, et il n’y a jamais étéeu une notice rouge à l’encontre de M. Bill Browder.”

L’agence a déclaré dans un communiqué : “M. Browder n’est pas recherché via les canaux d’Interpol”.

Un porte-parole de la police espagnole a déclaré à l’AFP: “Un mandat d’arrêt a une date limite et quand celle-ci expire, il doit être supprimé du programme informatique et Interpol ne l’a pas supprimé.”

Le financier né aux États-Unis, qui est un citoyen britannique, a tweeté ceci après sa libération : “La police nationale espagnole vient de me libérer après que le secrétaire général d’Interpol à Lyon leur ait conseillé de ne pas honorer la nouvelle notice rouge russe Interpol. C’est la sixième fois que la Russie abuse d’Interpol dans mon cas.”