Le Caucase

Des trolls russes ont créé de toute pièce un faux débat sur la vaccination

Selon des chercheurs américains, des bots et des trolls russes ont diffusé des informations sur la vaccination sur Twitter afin de créer une discorde sociale et pirater des ordinateurs personnels via des logiciels malveillants.

Selon une étude, des trolls qui avaient tenté d’influencer les élections américaines ont également publiés sur Twitter des messages à la fois pro et anti-vaccination afin de créer une “fausse polémique”, selon l’étude.

Les auteurs de cette étude ont examiné des milliers de tweets envoyés entre 2014 et 2017.

Le thème de la vaccination a été utilisé par des trolls et des bots sophistiqués, a déclaré Mark Dredze de l’Université John Hopkins.

“En créant ce débat, ils affaiblissent de fait la confiance du public en la vaccination, nous exposant tous au risque de maladies infectieuses”, a-t-il déclaré.

Au début du mois, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré que les cas de rougeole en Europe avaient atteint un niveau record, les experts attribuant cette augmentation des infections à une baisse du nombre de personnes vaccinées.

Aux États-Unis, le nombre d’enfants exemptés de vaccination pour des raisons religieuses ou philosophiques augmente également, selon une étude publiée en juin.

Alors qu’une majorité d’Américains pensaient que les vaccins étaient sûrs et efficaces, consulter Twitter leur a donné une impression différente et leur a suggéré que la question était le sujet d’une vive polémique, a déclaré l’étude publiée dans l’American Journal of Public Health.