Le Caucase

Opposition en Russie : la cour européenne condamne Moscou

La plus haute cour européenne des droits de l’homme européenne a estimé que la détention répétée du chef de l’opposition russe Alexei Navalny était motivée par des considérations politiques.

M. Navalny a déposé une plainte auprès de la Cour européenne des droits de l’homme à Strasbourg et était présent pour entendre la décision ce jeudi 15 novembre.

Le tribunal a estimé que ses sept arrestations entre 2012 et 2014 visaient à « supprimer le pluralisme politique » en Russie.

Depuis lors, la police l’a de nouveau arrêté plusieurs fois en vertu de lois relatives aux manifestations.

« Nous avons gagné », a-t-il tweeté après le verdict. « Complètement. Le gouvernement a été battu. Ils ont reconnu l’article 18 [de la Convention européenne des droits de l’homme]. Bravo ! »

En vertu de l’article 18, les droits et libertés des citoyens ne peuvent être restreints à des fins politiques.

Alexei Navalny est arrivé à Strasbourg après s’être initialement vu refuser l’autorisation de quitter la Russie.

N