Le Caucase

Un champ de mines trouvé par hasard en Russie

Un groupe de passionnés d’histoire russe a eu la surprise de découvrir un lieu historique de la résistance soviétique à l’invasion nazie : un champ de mines improvisé situé près d’une route très fréquentée.

Les membres de ce club de passionnés de l’histoire du fort militaire voisin de Krasnaya Gorka sont presque tombés par hasard sur des mines « de fortune » situées dans une région boisée tranquille, non loin de Saint-Pétersbourg, rapporte la chaîne de télévision locale Kanal 5.

Le président du club, Alexander Senotrusov, a déclaré que les forces soviétiques stationnées à Krasnaya Gorka ne disposaient d’aucune mine pour bloquer les chars allemands se rendant à Leningrad en 1941. Elles ont donc fabriqué des explosifs improvisés à partir d’obus navals pré-révolutionnaires et les ont alignées autour du fort.

“Une pression et c’est parti”, a-t-il déclaré à Kanal 5.

“C’est un miracle qu’il n’y ait pas eu de tragédie ici depuis près de 80 ans”, s’est émerveillé Roman Ishmoukhametov, correspondant de télévision, debout au bord d’une mine. D’autant plus que les habitants de la région tombent occasionnellement sur des obus tout en cueillant des champignons.