Le Caucase

Boris Johnson appelé à publier un rapport sur l’ingérence russe

Le chef du SNP à Westminster a écrit à Boris Johnson pour lui demander de prendre des mesures immédiates pour permettre la publication du rapport supprimé sur l’ingérence de la Russie dans le système politique britannique.

Ian Blackford, le chef du troisième plus grand parti à la Chambre des communes, a appelé le Premier ministre à commencer à nommer les membres du comité du renseignement et de la sécurité du Parlement, nécessaire pour permettre la publication du document controversé.

“Il est inacceptable que votre gouvernement ait omis à plusieurs reprises et intentionnellement de prendre des mesures pour créer le comité et ait cherché à échapper à l’examen minutieux des questions vitales”, écrit Ian Blackford dans une lettre qui a été partagée avec le quotidien britannique The Guardian.

“L’intérêt public et l’impératif sont et ont toujours été clairs: lève votre sanction sur la publication de ce rapport et rétablissez le comité de renseignement et de sécurité pour qu’il puisse être publié immédiatement”, a ajouté le député du SNP.

Un rapport sur les activités d’espionnage de la Russie contre le Royaume-Uni et ses tentatives de pénétrer l’establishment britannique avait été préparé par la commission lors de la dernière législature et avait été prêt à être publié lors du déclenchement des élections.

Les membres du comité ont vu des preuves d’infiltration russe dans les cercles politiques conservateurs, mais on ne sait pas dans quelle mesure cette préoccupation a atteint le document final, qui, selon certaines sources, a été atténué avant même qu’il ne soit transmis à Boris Johnson.