Le Caucase

La Pologne demande à l’OTAN d’être “prête” en cas d’agression de la Russie

Les troupes de l’OTAN en Europe de l’Est devraient être “prêtes au combat” pour dissuader toute agression russe, a déclaré le chef du parti au pouvoir, Jarosław Kaczyński.

Il a également défendu ses opinions conservatrices sur les homosexuels et les réformes judiciaires de la Pologne lors d’un week-end mouvementé pour les relations entre la Pologne et l’UE.

“Il [le dirigeant russe Vladimir Poutine] n’attaque que là où il voit des faiblesses et voit une chance de gagner”, a déclaré samedi 25 janvier M. Kaczyński, président du parti polonais au pouvoir Droit et Justice (PiS), au journal allemand Bild.

“La Russie a du mal à faire face à une résistance massive, même de nature diplomatique. Cela s’applique certainement à la Pologne et aux États baltes. C’est pourquoi la présence de l’OTAN est si importante ici”, a-t-il ajouté.

“L’Allemagne devrait envoyer plus de troupes dans les États baltes … Un bon entraînement au combat et une préparation opérationnelle sont nécessaires en Europe de l’Est”, a déclaré M. Kaczyński.

Le président du PiS accorde rarement des interviews.

Il s’est pourtant prononcé pour réprimander Vladimir Poutine pour “avoir abusé de l’histoire pour sa politique” après que le dirigeant russe a récemment accusé la Pologne d’avoir déclenché la Seconde Guerre mondiale et de collusion dans l’Holocauste.

“Le monde connaît la vérité : c’est l’Union soviétique de Staline qui a attaqué la Pologne le 17 septembre 1939. Ce sont des soldats et des bourreaux soviétiques du NKVD [police secrète] qui ont assassiné des centaines de milliers d’officiers polonais à Katyń … en 1940”, a ajouté le président du PiS.

La Pologne examine actuellement l’opportunité de demander à l’Allemagne des réparations pour la Seconde Guerre mondiale, ce qui pourrait encore peser sur ses relations avec l’UE.