Le Caucase

La Russie emprisonne des membres d’un groupe terroriste ”fictif”

Sept anarchistes et militants antifascistes russes ont été condamnés à de longues peines de prison pour terrorisme.

Un tribunal de la ville de Penza a condamné les hommes – censés faire partie d’un groupe connu sous le nom de Set, qui signifie Réseau – à entre six et 18 ans dans les colonies pénitentiaires.

Les autorités russes disent que ces personnes complotaient pour renverser le gouvernement.

Mais des groupes de défense des droits et des avocats affirment que les accusations ont été fabriquées de toutes pièces et que les hommes ont procédé à des aveux sous la torture.

Un éminent opposant, Alexei Navalny, a qualifié le groupe Set d’ “organisation terroriste fictive”.

Un porte-parole du président russe Vladimir Poutine aurait déclaré qu’il était au courant de l’affaire et avait ordonné aux autorités “de s’assurer que tout était conforme à la loi”, mais n’interviendrait pas.

C’est le tribunal militaire de Penza, une ville située à 630 km au sud-est de Moscou, a prononcé les peines lundi.

Les sept hommes – Dmitry Pchelintsev, Ilya Shakursky, Andrei Chernov, Maksim Ivankin, Mikhail Kulkov, Vasily Kuksov et Arman Sagynbaev – seront envoyés dans les colonies pénitentiaires.

Pchelinstev a été condamné à la peine la plus longue après avoir été reconnu coupable d’avoir créé le Set. L’homme de 27 ans a été condamné à une peine de 18 ans, tandis que les six autres purgeront entre six et 16 ans et ont été condamnés pour diverses autres infractions, notamment la détention illégale d’armes.