Le Caucase

AstraZeneca va tester un composant du vaccin russe Spoutnik V

AstraZeneca va tester un composant du vaccin russe Sputnik V COVID-19 dans le cadre d’essais cliniques de son propre vaccin contre le virus.

Suite aux résultats préliminaires des essais cliniques du vaccin Sputnik V qui ont montré une efficacité de plus de 90% pour la protection contre COVID-19, AstraZeneca testera l’un des deux composants du vecteur adénoviral humain dans ses propres essais cliniques.

AstraZeneca testera le composant en conjonction avec le vecteur adénoviral humain de Sputnik V de type Ad26 d’ici la fin de 2020, ce qui permettra aux scientifiques d’AstraZeneca d’étudier la possibilité de renforcer l’efficacité de leur vaccin.

Collaboration internationale

Le vaccin COVID-19 de Sputnik V utilise une technologie unique qui combine deux vecteurs adénoviraux humains différents. Les résultats préliminaires ont montré qu’il permettait une réponse immunitaire plus forte et à plus long terme par rapport aux vaccins utilisant le même composant pour les deux inoculations. Pfizer, AstraZeneca, Moderna, Johnson&Johnson, ainsi que d’autres producteurs de vaccins à deux doses, utilisent le même composant pour les deux inoculations dans leurs vaccins.

Kirill Dmitriev, PDG du Fonds d’investissement Direct Russe qui a financé le développement du vaccin, a déclaré : “Cet exemple unique de coopération entre scientifiques de différents pays dans la lutte commune contre le coronavirus jouera un rôle décisif dans la victoire finale sur la pandémie au niveau mondial. Le vaccin russe Spoutnik V permet déjà de sauver des vies en Russie aujourd’hui grâce à un programme de vaccination à grande échelle.

“La décision d’AstraZeneca de procéder à des essais cliniques en utilisant l’un des deux vecteurs de Spoutnik V afin d’accroître l’efficacité de son propre vaccin est une étape importante vers l’unification des efforts dans la lutte contre la pandémie. Nous saluons le début de cette nouvelle étape de coopération entre les producteurs de vaccins. Nous sommes déterminés à développer ce partenariat à l’avenir et à commencer la production conjointe après que le nouveau vaccin aura démontré son efficacité au cours d’essais cliniques. Nous espérons que d’autres producteurs de vaccins suivront notre exemple”.