Le Caucase

La marine américaine adopte une “position plus ferme” face à la Chine et la Russie

Un nouveau rapport majeur décrit Pékin et Moscou comme des “rivaux déterminés”, la Chine présentant la menace stratégique “la plus pressante’’.

Le Pentagone a averti que les forces maritimes américaines deviendront plus puissantes pour répondre aux actes d’agression, à l’expansionnisme et aux violations du droit international, citant notamment Pékin, qui a été critiqué pour ses ambitions expansionnistes en mer de Chine méridionale.

Un nouveau rapport important signé par les chefs du corps des Marines, de la marine et des garde-côtes américains a averti que “l’ordre international fondé sur des règles est de nouveau attaqué” et que l’environnement de sécurité a considérablement changé depuis 2015.

Selon le rapport, la Chine et la Russie sont désormais des “rivaux déterminés” des États-Unis, la Chine présentant “la menace stratégique à long terme la plus pressante”.

“La Chine est le seul rival ayant le potentiel économique et militaire combiné pour présenter un défi global à long terme aux États-Unis”, selon le rapport.

“Elle cherche à corroder la gouvernance maritime internationale, à refuser l’accès aux centres logistiques historiques, à entraver la liberté des mers, à contrôler l’utilisation des principaux points d’étranglement, à dissuader notre engagement dans les différends régionaux et à déplacer les États-Unis en tant que partenaire privilégié dans les pays du monde entier”.

La Chine est en pleine modernisation et expansion rapide de sa puissance militaire. Sa force navale est la plus importante au monde, ayant plus que triplé en vingt ans. Elle s’est lancée dans un expansionnisme agressif dans les mers de Chine méridionale et orientale avec des exercices militaires fréquents, et dans le détroit de Taiwan avec des incursions quasi-quotidiennes dans la zone d’identification de défense aérienne de Taipei. En réponse, les États-Unis ont augmenté leur activité navale dans la région et ont adopté des sanctions contre la Chine.

“Nos forces navales, déployées dans le monde entier, interagissent quotidiennement avec les navires de guerre et les avions chinois et russes”, indique le document, qui note leur “agressivité croissante” et qualifie la Chine de “menace stratégique à long terme la plus pressante”.

Le dernier incident entre les forces navales américaines et chinoises a eu lieu fin août, lorsque Pékin a déclaré qu’il avait chassé un navire de guerre américain de l’archipel contesté de Paracel.

Pékin revendique la quasi-totalité des îles de la mer de Chine méridionale, des revendications territoriales contestées par d’autres pays de la région, dont le Vietnam, la Malaisie, les Philippines et le Brunei.

Pour contrer la Chine, les États-Unis ont envoyé des navires dans la région plus fréquemment pour effectuer ce qu’ils appellent des opérations de “liberté de navigation”.

Le rapport du Pentagone a prédit qu’en cas de conflit, la Chine et la Russie tenteraient probablement de s’emparer d’un territoire avant que les États-Unis et leurs alliés ne puissent réagir efficacement.

Pour conserver un avantage stratégique sur la marine chinoise, les États-Unis prévoient de moderniser leur force navale avec des navires plus petits, plus agiles, et même pilotés à distance.

Les navires américains vont également “accepter des risques tactiques calculés et adopter une position plus affirmée dans nos opérations quotidiennes”, selon la déclaration.

Le rapport accuse la Russie et la Chine d’utiliser tous les instruments de puissance pour saper le système international et le remodeler dans leur propre intérêt, en partie en menant progressivement “toute une série d’activités malveillantes” pour ne pas déclencher une réponse militaire.