Le Caucase

Le gouvernement kazakh va développer un nouveau concept pour la croissance de l’industrie créative

Un groupe de travail présidé par le premier vice-Premier ministre Alikhan Smailov a annoncé son intention de développer un nouveau concept pour le développement du secteur créatif de l’économie, rapporte le bureau de presse du Premier ministre.

La stratégie sera définie avant le 1er août et comprendra des mesures gouvernementales visant à encourager l’entrepreneuriat créatif, l’exportation de produits créatifs, la formation du personnel, le soutien aux personnes talentueuses et la gestion de la propriété intellectuelle.

M. Smailov a fait remarquer que l’expansion de l’économie créative touche un large éventail de questions et nécessite donc le travail bien coordonné de toutes les parties.

Le concept sera élaboré en collaboration avec l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) et le British Council au Kazakhstan, ainsi qu’avec des membres de la société civile, des experts et des représentants du monde des affaires. Les parties impliquées comprennent également la Chambre nationale des entrepreneurs d’Atameken (NCE), l’Association des entrepreneurs créatifs du Kazakhstan, l’Association des industries créatives des pays de langue turque, l’Eurasian Event Association, le Conseil des industries créatives d’Almaty et Women in Creative Industries. En outre, le label musical national Juzz Entertainment, la ligue kazakhe de KVN (émission comique) Jaidarman et d’autres artistes et créatifs locaux devraient également participer.

La décision de mettre l’accent sur le secteur créatif de l’économie fait suite aux instructions données par le président kazakh Kassym-Jomart Tokayev au gouvernement d’entreprendre des démarches principales dans ce secteur. Le président a également annoncé la nécessité d’élaborer la réglementation juridique du secteur créatif lors de la réunion sur le développement continu d’Almaty le 17 mars.

L’économie créative est un secteur économique qui repose sur des activités créatives, telles que la musique, la mode, le design, l’architecture, le cinéma, l’informatique, les médias et le théâtre. Il s’agit d’un secteur de l’économie moderne qui se développe rapidement et qui contribue pour plus de 2 600 milliards de dollars (environ 3 %) au PIB mondial.

Le président du conseil d’administration de l’Association des entrepreneurs créatifs, Ernar Kurmashev, a souligné l’importance du soutien gouvernemental aux entrepreneurs créatifs, en particulier dans le contexte actuel de la pandémie et des restrictions qu’elle a entraînées.

“Si le gouvernement croit en nous et soutient les créatifs, alors nous serons en mesure de multiplier par cinq au moins les exportations de produits créatifs en quelques années et de contribuer de manière significative à la croissance de l’économie du pays”, a déclaré M. Kurmashev.

Galina Koretskaya, responsable des projets sur la culture et l’économie créative du British Council au Kazakhstan, a noté que cette approche du développement du secteur créatif est conforme aux recommandations des experts internationaux pour cette industrie.

Selon Mme Koretskaya, le cas du Kazakhstan peut devenir un modèle non seulement pour les pays d’Asie centrale, mais aussi pour d’autres nations en développement.

L’Assemblée générale des Nations unies a proclamé 2021 Année internationale de l’économie créative pour le développement durable.