Le Caucase

La Russie affirme qu’un demi-million de passeports ont été délivrés dans l’est de l’Ukraine au cours des deux derniers jours

Selon le ministère russe de l’Intérieur, quelque 527 000 personnes vivant dans les régions de l’est de l’Ukraine où des formations séparatistes soutenues par Moscou mènent une guerre contre Kiev ont obtenu la citoyenneté russe au cours des deux derniers jours.

Le service de presse du ministère a fait cette annonce le 2 mai à l’agence de presse nationale TASS.

Auparavant, la Russie avait délivré 650 000 nouveaux passeports dans la région après que le président Vladimir Poutine a émis en 2019 un ordre pour un processus de citoyenneté simplifié et accéléré pour les résidents de ces zones.

La politique de Moscou consistant à distribuer la citoyenneté en Ukraine a fait l’objet d’intenses critiques internationales comme une tentative de déstabiliser davantage la région, où plus de 13 000 personnes ont été tuées depuis le début des combats en avril 2014.

L’Ukraine a condamné la naturalisation russe de citoyens ukrainiens comme faisant partie d’une campagne de guerre hybride menée par Moscou et comme une violation de la souveraineté de l’Ukraine.

La Russie a apporté un soutien militaire, économique et politique aux séparatistes dans certaines parties des régions ukrainiennes de Louhansk et de Donetsk. Malgré les preuves accablantes du contraire, Moscou maintient qu’elle n’est pas impliquée dans les affaires intérieures de l’Ukraine.

Ces développements interviennent alors que les tensions entre la Russie et l’Ukraine se sont accrues ces dernières semaines, la Russie ayant lancé un important renforcement militaire le long de sa frontière avec l’Ukraine et dans la région ukrainienne de la mer Noire, la Crimée, que Moscou a annexée en 2014.

Le 8 avril, le chef d’état-major adjoint de Poutine, Dmitri Kozak, a déclaré que la Russie pourrait “être forcée de venir à la défense” des citoyens russes en Ukraine, une déclaration qui a été répétée le lendemain par le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

En novembre 2020, Peskov a déclaré : “La Russie a toujours protégé et continuera de protéger les intérêts des Russes, quel que soit l’endroit où ils vivent.”

Viktor Vodolatsky, vice-président de la commission des affaires de la CEI et de l’intégration eurasienne de la Douma d’État russe, a déclaré à l’agence TASS le 24 avril que la Russie pourrait délivrer jusqu’à 1 million de nouveaux passeports aux Ukrainiens d’ici la fin de l’année.

Le 20 mars, un décret présidentiel russe est entré en vigueur, interdisant aux citoyens non-russes de posséder des terres dans la majeure partie de la Crimée.

“L’Union européenne ne reconnaît pas l’annexion illégale de la péninsule de Crimée par la Russie, qui constitue une violation manifeste du droit international”, indiquait alors une déclaration de l’UE.

“Par conséquent, l’Union européenne ne reconnaît pas ce décret et considère son entrée en vigueur comme une nouvelle tentative d’intégrer de force la péninsule illégalement annexée à la Russie.”