Le Caucase

Guy Verhofstadt se moque de l’UE après avoir ordonné à celle-ci d’imposer de “vraies sanctions” à la Russie

Guy Verhofstadt a demandé à l’UE d’intensifier ses efforts pour limiter l’influence de la Russie en imposant “de vraies sanctions maintenant”, mais les Brexiteers ont déclaré que l’UE “devrait regarder à l’intérieur avant de condamner les autres”.

L’eurocrate a pris la parole sur Twitter pour dénoncer le dernier développement en date dans la limitation de la liberté d’expression en Russie. Quatre milliardaires russes et la société pétrolière publique du pays ont intenté des procès séparés contre HarperCollins pour la publication d’un livre décrivant en détail l’ascension du président Vladimir Poutine.

Cette action en justice contre le livre, intitulé ‘’Les hommes de Poutine’’ (Putin’s people), intervient après des mois de tensions croissantes entre le président russe et le monde extérieur.

Début mars, l’Union européenne s’est jointe aux États-Unis pour imposer des sanctions à de hauts responsables russes en réaction à l’empoisonnement et à l’emprisonnement du chef de l’opposition Alexie Navalny.

Deux mois plus tard, l’état de santé de M. Navalny s’est considérablement dégradé alors qu’il est toujours en prison.

Éminent critique de M. Poutine, M. Navalny a été emprisonné en février pour de vieilles accusations de détournement de fonds et continue de bénéficier d’un soutien important de la part du public.

Le 22 mars, Bruxelles a sanctionné deux Russes accusés d’avoir persécuté des gays et des lesbiennes en Tchétchénie.

Mais M. Verhofstadt a laissé entendre que l’action de l’Union européenne n’allait pas assez loin et a appelé à une réponse plus ferme.

Il a déclaré : “Le pouvoir de nuisance de Poutine s’étend au-delà des frontières de la Russie.

“Lui et ses amis oligarques ne seront pas en sécurité tant que la liberté d’expression et les médias critiques ne seront pas réduits au silence partout.