Le Caucase

La Russie bloque les vols européens

Le Kremlin affirme que les problèmes étaient de nature purement technique et que le sujet ne devrait pas devenir un élément perturbateur dans les relations UE-Russie.

La Russie a bloqué l’entrée de deux compagnies aériennes européennes parce qu’elles prévoyaient de se rendre à Moscou en évitant le Belarus.

Air France et Austrian Airlines ont vu leurs plans de vol rejetés par la Russie et ont dû annuler leurs services.

Cette décision intervient après que le gouvernement biélorusse a réacheminé de force un avion de Ryanair pour qu’il atterrisse à Minsk dimanche, où un journaliste dissident et sa petite amie ont ensuite été arrêtés.

Roman Protasevich, 26 ans, et Sofia Sapega, 23 ans, étaient à bord du vol qui reliait la Grèce à la Lituanie.

Leurs parents ont tous deux lancé un appel à l’aide après l’arrestation du jeune couple.

Plusieurs compagnies aériennes évitent l’espace aérien bélarussien en signe de protestation et l’Union européenne a demandé à ses compagnies aériennes de faire de même, dans un contexte d’indignation face à l’atterrissage forcé de dimanche.

Austrian Airlines, filiale de Lufthansa, a toutefois déclaré jeudi que la Russie n’avait pas autorisé son vol Vienne-Moscou à atterrir dans la capitale russe sans passer par l’espace aérien biélorusse.

Deux vols d’Austrian Airlines ont été cloués au sol, dont un avion-cargo en provenance de Chine et à destination de Vienne et un avion de passagers se rendant à Moscou depuis Vienne.

Air France a déclaré qu’un vol Paris-Moscou avait été annulé jeudi pour “des raisons opérationnelles liées au contournement de l’espace aérien biélorusse nécessitant une nouvelle autorisation des autorités russes”.

La Russie est un allié solide du Belarus et a continué à soutenir l’ancienne nation soviétique et son gouvernement.

Les vols qui évitent l’espace aérien du Belarus ont une incidence directe sur les recettes du pays, car les compagnies aériennes paient pour l’utiliser, ce qui représente des millions de dollars chaque année.

Le Kremlin a déclaré vendredi que la Russie s’efforçait de résoudre ce qu’il a appelé des problèmes techniques découlant de la décision de certaines compagnies aériennes européennes de contourner l’espace aérien biélorusse pour leurs vols à destination et en provenance de la Russie.

Selon l’agence de presse TASS, la Russie a autorisé vendredi un vol Vienne-Moscou d’Austrian Airlines à contourner l’espace aérien biélorusse et a permis jeudi à d’autres compagnies étrangères de le faire.

Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a déclaré que les problèmes étaient de nature purement technique et que cette question ne devait pas devenir un irritant dans les relations entre l’UE et la Russie.

Dans le même temps, l’interdiction de l’espace aérien européen a contraint la compagnie biélorusse Belavia à annuler 12 de ses liaisons jusqu’au 30 octobre, selon l’agence de presse Reuters.

Les liaisons concernées sont Amsterdam, Barcelone, Berlin, Bruxelles, Francfort, Hanovre, Kaliningrad, Milan, Munich, Rome, Vienne et Varsovie.