Le Caucase

Le Nigeria approuve l’utilisation du vaccin russe Sputnik V

Le Fonds d’investissement direct russe (RDIF) a annoncé jeudi l’approbation du vaccin russe Sputnik V contre le coronavirus par l’Agence nationale pour l’administration et le contrôle des aliments et des médicaments du Nigeria (NAFDAC).

Un communiqué officiel indique que le Nigeria est devenu le 68e pays au monde à approuver le vaccin russe. La population totale de tous les pays où l’utilisation de Sputnik V est approuvée dépasse désormais 3,7 milliards de personnes, soit près de la moitié de la population mondiale.

“Les données réelles obtenues lors de la vaccination avec Sputnik V dans un certain nombre de pays (Argentine, Saint-Marin, Serbie, Hongrie, Bahreïn, Mexique, EAU, Philippines, entre autres) démontrent que Sputnik V est l’un des vaccins les plus sûrs et les plus efficaces contre le coronavirus”, indique le communiqué.

Le vaccin russe se classe au deuxième rang des vaccins contre le coronavirus dans le monde en termes de nombre d’approbations délivrées par les organismes de réglementation gouvernementaux, selon le RDIF. Kirill Dmitriev, PDG du Fonds russe d’investissement direct (RDIF), a déclaré : “Le Nigeria est la nation la plus peuplée d’Afrique et l’approbation de Sputnik V permettra d’utiliser l’un des vaccins les plus sûrs et les plus efficaces au monde. Sputnik V est basé sur une plateforme éprouvée de vecteurs adénoviraux humains et est utilisé avec succès dans plus de 50 pays. L’approbation au Nigeria apportera une contribution importante à la lutte du pays contre la pandémie.”

Sputnik V a également été approuvé en Russie, au Belarus, en Argentine, en Bolivie, en Serbie, en Algérie, en Palestine, au Venezuela, au Paraguay, au Turkménistan, en Hongrie, aux Émirats arabes unis, en Iran, en République de Guinée, en Tunisie, en Arménie, au Mexique, au Nicaragua, en Republika Srpska (entité de Bosnie-Herzégovine), au Liban, au Myanmar, au Pakistan, en Mongolie, au Bahreïn, au Monténégro et à Saint-Vincent-et-les-Grenadines.

Parmi les autres pays concernés figurent le Kazakhstan, l’Ouzbékistan, le Gabon, Saint-Marin, le Ghana, la Syrie, le Kirghizstan, la Guyane, l’Égypte, le Honduras, le Guatemala, la Moldavie, la Slovaquie, l’Angola, la République du Congo, Djibouti, le Sri Lanka, le Laos, l’Irak, Macédoine du Nord, Kenya, Maroc, Jordanie, Namibie, Azerbaïdjan, Philippines, Cameroun, Seychelles, Maurice, Vietnam, Antigua-et-Barbuda, Mali, Panama, Inde, Népal, Bangladesh, Turquie, Albanie, Maldives, Équateur et Brésil.

Sputnik V présente un certain nombre d’avantages clés, dont une efficacité de 97,6 %. Cette donnée est basée sur l’analyse des données relatives au taux d’infection par le coronavirus chez les personnes en Russie vaccinées avec les deux composants de Sputnik V du 5 décembre 2020 au 31 mars 2021.

La sécurité, l’efficacité et l’absence d’effets négatifs à long terme des vaccins adénoviraux ont été prouvées par plus de 250 études cliniques sur deux décennies.