Le Caucase

Mme Merkel critique l’arsenalisation du gaz naturel par la Russie

La chancelière allemande Angela Merkel a déclaré que le gaz naturel ne devrait jamais être utilisé comme une arme géopolitique et a soutenu la prolongation d’un accord de partenariat énergétique avec l’Ukraine après son expiration en 2024.

Mme Merkel a fait ces remarques à Kiev le 22 août lors d’une conférence de presse avec le président ukrainien Volodymyr Zelenskiy. Mme Merkel effectue sa dernière visite en Ukraine avant de quitter ses fonctions à l’issue des élections allemandes du mois prochain. Sa visite dans la capitale ukrainienne intervient deux jours après sa rencontre avec le président russe Vladimir Poutine à Moscou.

Mme Merkel a été critiquée pour avoir soutenu le projet de gazoduc Nord Stream 2, qui, selon Kiev, Washington et d’autres, non seulement renforcera l’emprise énergétique de Moscou sur l’Europe, mais privera l’Ukraine des lucratifs droits de transit du gaz.

Lors de la conférence de presse, M. Zelenskiy a déclaré que les discussions sur l’extension de l’accord de transit du gaz avec la Russie sont restées vagues. Il a dit vouloir comprendre ce que l’Ukraine peut obtenir après l’expiration de l’accord en 2024.

Mme Merkel a été un soutien clé de Kiev depuis que la Russie a annexé la région ukrainienne de Crimée et a commencé à soutenir activement les formations séparatistes dans certaines parties de l’est de l’Ukraine en 2014. Ce conflit a fait plus de 13 000 morts.

Mme Merkel a déclaré lors d’une conférence de presse à l’issue de sa rencontre avec M. Poutine qu’elle continuerait “à œuvrer pour l’intégrité territoriale de l’Ukraine” jusqu’à ce qu’elle quitte ses fonctions à la suite des élections qui se tiendront en Allemagne en septembre.

Toutefois, Mme Merkel a été critiquée pour sa position sur le projet Nord Stream 2, qui doublera bientôt l’approvisionnement de l’Allemagne en gaz naturel russe.

Berlin a évoqué la possibilité de créer un mécanisme pour compenser l’Ukraine pour les pertes de revenus.

“On peut appeler cela une approche pragmatique”, a déclaré M. Zelenskiy dans une interview accordée cette semaine à plusieurs médias.

Il a qualifié la diplomatie de la chancelière allemande d'”acte d’équilibre très délicat”, mais il a ajouté qu'”à mon avis, c’est trop mou.”

Le 24 août, l’Ukraine célébrera le 30e anniversaire de sa déclaration d’indépendance vis-à-vis de l’Union soviétique.

Le pays accueillera également plusieurs dirigeants européens le 23 août pour un sommet sur la Crimée et pour discuter des moyens de faire revenir la péninsule à l’Ukraine, mais Mme Merkel ne prévoit pas de participer à la conférence.