Warning: mysqli_real_connect(): Headers and client library minor version mismatch. Headers:100414 Library:100512 in /home/u917225500/public_html/wp-includes/wp-db.php on line 1653
L'Azerbaïdjan commence à faire payer les camions iraniens qui approvisionnent l'Arménie - Le-Caucase.com
Le Caucase

L’Azerbaïdjan commence à faire payer les camions iraniens qui approvisionnent l’Arménie

Cette mesure semble s’inscrire dans le cadre des efforts croissants déployés par Bakou pour exercer un contrôle sur la route du sud de l’Arménie qui traverse des poches de territoire contrôlé par l’Azerbaïdjan.

La police azerbaïdjanaise arrête les camions iraniens qui transitent par une route clé du sud de l’Arménie et leur fait payer l’entrée en Azerbaïdjan.

Le 12 septembre, le Service national de sécurité arménien a indiqué que la police azerbaïdjanaise effectuait des contrôles sur des véhicules portant des plaques d’immatriculation iraniennes près du village d’Eyvazli. Les médias locaux ont également rapporté que la police faisait payer une somme importante aux véhicules iraniens.

Le lendemain, un responsable azerbaïdjanais a confirmé que les points de contrôle avaient été mis en place. Le territoire sur lequel les conducteurs sont arrêtés est un territoire azerbaïdjanais et ils “peuvent donc être contrôlés en conséquence”, a déclaré Elshad Hajiyev, porte-parole du ministère des Affaires intérieures, à la BBC azerbaïdjanaise. “Si le fait qu’il y ait un poste de police sur la route Bakou-Yevlakh n’est pas surprenant, alors il ne devrait pas être surprenant qu’il y ait des postes de police sur les territoires libérés de l’Azerbaïdjan”, a déclaré Hajiyev, faisant référence à deux villes situées plus profondément dans l’Azerbaïdjan.

Le même jour, le Comité national des douanes d’Azerbaïdjan a publié une déclaration confirmant qu’il percevait les paiements douaniers sur la route Goris-Kapan. “Selon le code fiscal de l’Azerbaïdjan, les véhicules automobiles des pays étrangers qui entrent sur le territoire de la République et en sortent sont soumis à la taxe routière”, indique le communiqué, qui ajoute que les véhicules sont également soumis à la taxe d’État pour le permis de livraison internationale d’automobiles.

La route en question relie Goris et Kapan, les deux principales villes du sud de l’Arménie. Elle traverse également plusieurs petites portions du territoire contrôlé par l’Azerbaïdjan, sur lequel Bakou exerce progressivement sa souveraineté nouvellement acquise après l’avoir repris à l’Arménie à la suite de la guerre de l’année dernière.

Au début de l’année, elle a d’abord installé des postes de garde-frontières, des drapeaux et des panneaux indiquant “Bienvenue en Azerbaïdjan” sur ses sections. Puis, fin août, elle a bloqué la route pendant près de 48 heures.

Cette décision fait suite à une période de tension accrue entre l’Azerbaïdjan et l’Iran. En août. Le ministère azerbaïdjanais des Affaires étrangères a convoqué l’ambassadeur d’Iran à Bakou et lui a remis une note de protestation détaillant “les faits indésirables des camions iraniens se rendant au Karabakh.”