Le Caucase

Azerbaïdjan : l’Arménie a violé le cessez-le-feu 87 fois

Les unités militaires des forces armées d’Arménie ont violé le cessez-le-feu 87 fois au cours de la journée du 15 juillet, en utilisant des mitrailleuses de gros calibre, a déclaré le ministère de la Défense à l’agence APA.

Les forces armées arméniennes, situées sur des collines sans nom de la région Ijevan, dans les villages Mosesgekh et Chinari de la région Berd ont soumis au feu des positions de l’armée d’Azerbaïdjan située dans Gizilhajili, villages Bala Jafarli et sur les collines sans nom dans la région de Gazakh, à Aghdam, Aghbulag et Munjuglu villages de la région de Tovuz.

Les positions de l’armée d’Azerbaïdjan ont également été sous le feu des unités militaires arméniennes positionnées près des villages occupés de Nemirli, Bash Garvand, Javahirli, Yusifjanly, Marzili de la région d’Aghdam , Kuropatkino de la région de Khojavend, Ashaghy Veysalli, Garakhanbayli, dans les villages d’Horadiz, de la région de Fuzuli, de Nuzgar, dans la région de Jabrayil, ainsi que sur des positions situées sur des collines sans nom dans les régions de Goranboy, Terter et Aghdam.

Sommet Trump-Poutine: le leader américain a de faibles attentes

Le président américain Trump a déclaré qu’il avait “de faibles attentes” pour sa rencontre avec le Russe Vladimir Poutine en Finlande prévue ce lundi 16 juillet.

Il a cependant déclaré à CBS News que “rien de mal”, mais “peut-être du bon” sortirait de la rencontre.

Le président américain a ajouté déclaré qu’il soulèverait le sujet des 12 Russes inculpés pour piratage présumé lors des élections américaines de 2016 – sans pour autant exiger leur extradition.

La Russie nie pour sa part les allégations.

Il n’existe à l’heure actuelle aucun accord d’extradition entre la Russie et les États-Unis.

Il y a eu des appels lancés aux Etats-Unis pour que M. Trump annule sa rencontre avec M. Poutine, a annoncé vendredi le sous-procureur général américain Rod Rosenstein.

La Russie a déclaré qu’elle attendait avec impatience les pourparlers et voyait en ces derniers un moyen d’améliorer les relations entre les deux pays.

“Je pense que c’est une bonne chose de se rencontrer, je crois aux réunions, je crois qu’avoir une réunion avec le président Kim était une bonne chose, je pense que rencontrer le président chinois était une très bonne chose. J’ai donc des rencontres avec la Russie, la Chine, la Corée du Nord, j’y crois, rien de mal ne va en sortir, mais peut-être que de bonnes choses vont sortir “, a affirmé Donald Trump.

“Je ne peux pas vous dire ce qui va se passer, mais je peux vous dire ce que je vais demander, et nous verrons si quelque chose en résultera”, a-t-il ajouté.

Le champion de boxe Gennady Golovkin reçu avec les honneurs par le président kazakh

Le président kazakh Noursoultan Nazarbaïev a rencontré fin juin le champion de boxe Gennady Golovkin, rapporte le service de presse Akorda.

Au cours de la réunion, le président Nazarbaïev a salué le boxeur kazakh et lui a indiqué que tous les Kazakhs étaient fiers de ses exploits et de ses réalisations dans la boxe professionnelle.

“Vous êtes un grand ambassadeur du Kazakhstan, vous vous souvenez toujours de votre patrie et vous en parlez tout le temps, nous sommes fiers de vous, un combat très important aura lieu en septembre et au nom de tous les Kazakhs, je vous souhaite le succès. “, a ainsi déclaré Noursoultan Nazarbaïev à Golovkine.

Une future rencontre organisée au Kazakhstan ?

Le leader kazakh a également félicité l’athlète pour la promotion du sport au Kazakhstan et l’amélioration de l’image du pays sur la scène internationale.

M. Nazarbayev a également félicité M. Golovkin pour son invincibilité dans sa division de poids et que une opportunité de tenir un combat au Kazakhstan existait, il ferait tout pour organiser l’événement. Gennady Golovkin, à son tour, a remercié Noursoultan Nazarbaïev pour son soutien personnel et sa compréhension et pour avoir apporté une énorme contribution au développement du sport au Kazakhstan.

Le coût du vaccin contre la méningite trop cher au Kazakhstan

Le Premier ministre du Kazakhstan Bakytzhan Sagyntayev a déclaré que le coût du vaccin contre la méningite était trop élevé dans le pays.

Au cours d’une réunion régulière à la Maison du gouvernement kazakh, le Premier ministre a noté que le ministère et les dirigeants régionaux qui sont responsables de la baisse du prix du vaccin devraient travailler en coopération.

“Le coût du vaccin est trop élevé, dans certaines régions, il est vendu pour 40 mille tenges (100 euros) et dans l’autre région il est vendu pour 20 mille tenges (50 euros). Les chefs des régions devraient superviser avec les autorités compétentes. Le coût du vaccin devrait être réduit dans un proche avenir “, a déclaré M. Sagyntayev.

12 victimes depuis le début de l’année

Au Kazakhstan, la quarantaine contre la méningite n’a pas encore été annoncée.

Depuis le début de l’année, 12 personnes sont mortes dans le pays, parmi les victimes figuraient des enfants de moins de 4 ans.

L’armée russe va créer de nouvelles unités de recherche

Le ministère russe de la Défense envisage de créer plusieurs unités, engagées dans la recherche et le développement de nouvelles armes et de nouveaux matériels, qui sont sous contrat avec des professionnels, selon un haut responsable.

Roman Kordyukov, directeur par intérim de la Direction de la recherche et du développement et des technologies modernes du ministère russe, a déclaré à Interfax que ce plan pourrait être mis en œuvre avant la fin de l’année dans l’Era Technopolis, situé la ville d’Anapa.

M. Kordyukov a indiqué qu’il y aurait initialement quatre “sociétés scientifiques” mais n’a pas révélé le nombre exact de ces unités ou bien les domaines de recherche dans lesquels elles seront engagées.

L’armée russe a créé ses premières “sociétés scientifiques” en 2013, offrant à cette occasion à des étudiants à se joindre à eux au lieu d’entreprendre un service militaire régulier. En avril 2018, il y avait 18 unités de ce type dans différentes branches des forces – des médecins militaires aux structures de commandement militaires en passant par les forces spatiales.

Russie : un leader nationaliste réclame l’interdiction des statues représentant des fumeurs

Le chef du Parti libéral-démocrate russe a appelé à des mesures plutôt radicales pour lutter contre le tabagisme, notamment une interdiction totale des manifestations publiques du tabagisme, y compris sur les statues et monuments.

Vladimir Jirinovski, leader ultranationaliste du Parti libéral-démocrate russe a exprimé ces idées après que les médias de la région de l’Altaï, en Russie orientale, aient rapporté que le monument en bronze du poète Robert Rozhdestvenskiy avait été installé sans la cigarette qu’il fumait dans la version originale de la statue.

Il a également proposé une interdiction législative de toute mention du tabagisme dans les films et à la télévision ou de toute autre manière.

Le fondateur et leader du Parti libéral-démocrate de Russie, populiste-nationaliste âgé de 72 ans, est connu pour ses propositions de loi extravagantes ainsi que pour son comportement général de recherche d’attention.

Les autres idées de Jirinovski sont, entre autres : l’exil forcé à la campagne pour les participants de courses de rue illégales, le contrôle des naissances forcé dans les régions à prédominance musulmane, ou encore la limitation horaire de la vente d’alcool dans certaines localités.

La Turquie travaille à l’aménagement paysager du fond asséché de la mer d’Aral

Un désert a ainsi pris la place de la mer d’Aral en raison de son assèchement, ce qui a conduit à une catastrophe écologique qui a eu un impact négatif sur la vie de millions de personnes.

C’est en tout cas ce qu’a déclaré le directeur du Centre régional de l’environnement en Asie centrale, Iskandar Abdullayev, lors de la conférence “Actions conjointes pour atténuer les conséquences de la catastrophe d’Aral” qui a eu lieu à Tachkent, rapporte l’agence Anadoly.

Selon MAbdullayev, les pays d’Asie centrale devraient tirer les leçons de la catastrophe d’Aral et empêcher l’apparition d’autres catastrophes naturelles similaires. Le coordinateur des programmes de l’Agence de coopération et de coordination du gouvernement turc (TİKA) à Tachkent, Ali Ihsan Chaglar, a noté que l’assèchement de la mer d’Aral est un problème non seulement pour la région d’Asie centrale, mais aussi pour l’ensemble du monde.

Selon lui, TİKA met en œuvre un certain nombre de projets dans le bassin de la mer d’Aral asséchée afin d’améliorer la situation socio-économique et environnementale. À cet égard, sur ce territoire de 100 hectares, des travaux d’aménagement sont réalisés.

Chaque année, environ 100 millions de tonnes de poussière provenant des zones asséchées du fond de la mer d’Aral sont transportés dans divers lieux de vie. Cela conduit à la propagation de diverses maladies dans la région et agave la situation écologique et socio-économique.

Pétrole : la Russie et l’Arabie Saoudite appellent à une forte hausse de la production

La Russie et l’Arabie Saoudite poussent l’OPEP et ses alliés à augmenter fortement leur production pétrolière à partir de juillet pour répondre à la demande croissante et couvrir les interruptions d’approvisionnement au Venezuela et en Libye, tout ceci en dépit de l’opposition de plusieurs membres du groupe des producteurs, dont l’Iran.

Eviter la surchauffe

“La demande de pétrole augmente habituellement au plus fort du troisième trimestre … Nous pourrions faire face à un déficit si nous ne prenons pas de mesures”, a déclaré le ministre russe de l’Energie, Alexander Novak, aux journalistes. “À notre avis, cela pourrait entraîner une surchauffe du marché.”

Alexander Novak a déclaré que la Russie souhaitait que l’OPEP et les pays non-membres de l’OPEP augmentent leur production de 1,5 million de barils par jour, éliminant ainsi les baisses de production de 1,8 million de bpj qui ont permis de rééquilibrer le marché au cours des 18 derniers mois.

L’Organisation des pays exportateurs de pétrole était réunie ce vendredi 22 juin pour décider de la politique de production face aux appels de grands consommateurs comme les Etats-Unis et la Chine pour faire chuter les prix du pétrole et soutenir l’économie mondiale en produisant plus de brut.

Le chef de facto de l’OPEP, l’Arabie Saoudite, et la Russie – non-membre – ont proposé de relâcher graduellement les réductions de production – en place depuis début 2017 – tandis que les membres de l’OPEP, l’Iran, l’Irak, le Venezuela et l’Algérie s’y opposent.

Azerbaïdjan : les dernières données du ministère de l’éducation

En 2018, 1 067 candidatures ont été approuvées pour un baccalauréat ou une maîtrise via le portail en ligne transfer.edu.az, selon un rapport pour l’année académique 2017-2018 du ministère azerbaïdjanais de l’Education.

Selon ce rapport, 650 bacheliers d’universités locales, 26 étudiants d’universités à l’étranger, 15 étudiants en maîtrise et 186 issus de l’enseignement secondaire ont reçu un avis positif.

225 citoyens azerbaïdjanais qualifiés pour étudier à l’étranger

Par ailleurs, quelque 225 citoyens azerbaïdjanais ont été sélectionnés pour étudier à l’étranger dans le cadre de contrats intergouvernementaux au cours de l’année universitaire 2017-2018, selon un rapport annuel du ministère de l’Éducation.

Selon le document, 22 étudiants se sont qualifiés pour étudier en Chine, 198 en Hongrie et 5 en Roumanie.

Sur la base de contrats intergouvernementaux au début de cette année, le ministère a fait des sélections concernant les études en Hongrie, en Roumanie, en Lettonie et en Chine pour l’année académique 2018-2019.

Des inondations dévastatrices dans le nord-ouest de l’Azerbaïdjan

Les conditions météorologiques instables prévalaient dans la région nord-ouest de l’Azerbaïdjan cette semaine.

À la suite de pluies torrentielles intensives, la rivière Delichay, qui traverse le village de Katekh du district de Balakan, en Azerbaïdjan, a fait irruption dans ses rives, rapporte le bureau local de l’agence APA.

Les champs situés près de 400 maisons sur chaque rive de la rivière, ainsi que plus de 50 maisons ont été inondées. Le déluge a également emporté le bétail et la volaille, détruisant les clôtures de plus de 10 maisons.

L’inondation a également détruit 8 petits ponts traversant la rivière Delichay, endommageant les conduites d’eau, d’électricité et de gaz.

Un total de 150 hectares, dont 10 hectares de champs de tabac, 140 hectares de champs de blé, d’orge et de maïs ont été inondés.

Les routes qui passaient à l’intérieur du village sont désormais délabrées. L’inondation a également détruit une partie de la route Yevlakh-Zagatala-Georgia, qui traverse le village de Katekh.

Des mesures nécessaires ont été prises par les membres de la Commission des situations d’urgence du district de Balakan afin de compenser les conséquences des fortes pluies.

Noursoultan Nazarbaïev en visite en Chine

Le président du Kazakhstan, Noursoultan Nazarbaïev, se rendra en Chine cette semaine.

“Dans le cadre de la visite d’Etat, Noursoultan Nazarbaïev s’entretiendra avec les plus hauts dirigeants de la République populaire de Chine, selon lesquels un certain nombre de documents bilatéraux importants devraient être signés”, a rapporté Aidos Ukibay, secrétaire de presse du président de Kazakhstan.

Après sa visite d’Etat, le président participera au sommet de l’Organisation de coopération de Shanghai, qui se tiendra dans la ville chinoise de Qingdao.

Les relations bilatérales entre la République du Kazakhstan et la République populaire de Chine ont joué un rôle stratégique important dans l’expansion de la coopération commerciale et stratégique entre les deux pays.

La Chine et le Kazakhstan ont favorisé une expansion rapide de leurs partenariats sur le commerce et le développement économique, en particulier en exploitant le pétrole, le gaz naturel, les minerais et d’autres ressources énergétiques majeures du Kazakhstan.

En raison de l’expansion rapide des besoins énergétiques domestiques, la Chine occupe un rôle de premier plan dans le développement des industries énergétiques au Kazakhstan.

Le président de la BERD fier des investissements réalisés au Kazakhstan

Le président de la Banque européenne de reconstruction et développement (BERD), Suma Chakrabarti, était au Kazakhstan les 5 et 6 juin derniers pour rencontrer le président du pays, Noursoultan Nazarbaïev, le Premier ministre Bakhytzhan Sagagayev, le vice-Premier ministre Erbolat Dossaev et participer à la réunion annuelle du Conseil des investisseurs étrangers.

Le président était accompagné du directeur de la BERD pour le Kazakhstan, Agris Preimanis. Au cours de sa visite, le président Chakrabarti a signé plusieurs accords de prêt relatifs aux investissements de la BERD dans les secteurs des énergies renouvelables et des infrastructures municipales.

Ces initiatives ouvriront la voie au développement de projets de partenariat public-privé dans le pays, fourniront des services municipaux de meilleure qualité et aideront à attirer de nouveaux investisseurs au Kazakhstan.

Lors de la réunion du FIC, le président Chakrabarti a affirmé que la BERD est très fière du succès de son engagement au Kazakhstan, qui combine des investissements avec des travaux sur la réforme politique du pays, comme par exemple l’amélioration de l’environnement des affaires.

Les progrès récents du Kazakhstan en matière d’économie verte, de développement du marché des capitaux, de diversification régionale et d’intégration du genre en sont des exemples récents.

À ce jour, la BERD a investi plus de 7,4 milliards d’euros dans l’économie du Kazakhstan.

La Russie émet un nouveau mandat d’arrêt à l’encontre de Bill Browder

Bill Browder, un célèbre financier connu pour ses prises de positions critiques à l’égard du président russe Vladimir Poutine, a été brièvement arrêté en Espagne à la demande des autorités russes.

Libéré après quelques heures

Après une heure de détention, il a été libéré parce que le mandat d’arrêt émis par la Russie n’était plus valide, a indiqué la police espagnole.

Bill Browder avait déjà tweeté au sujet de son arrestation, précisant que le mandat d’arrêt russe avait été émis auprès d’Interpol.

Interpol a rejeté ces accusations, déclarant : “Il n’y a pas, et il n’y a jamais étéeu une notice rouge à l’encontre de M. Bill Browder.”

L’agence a déclaré dans un communiqué : “M. Browder n’est pas recherché via les canaux d’Interpol”.

Un porte-parole de la police espagnole a déclaré à l’AFP: “Un mandat d’arrêt a une date limite et quand celle-ci expire, il doit être supprimé du programme informatique et Interpol ne l’a pas supprimé.”

Le financier né aux États-Unis, qui est un citoyen britannique, a tweeté ceci après sa libération : “La police nationale espagnole vient de me libérer après que le secrétaire général d’Interpol à Lyon leur ait conseillé de ne pas honorer la nouvelle notice rouge russe Interpol. C’est la sixième fois que la Russie abuse d’Interpol dans mon cas.”

In the back of the Spanish police car going to the station on the Russian arrest warrant. They won’t tell me which station pic.twitter.com/Xwj27xC7Zd

— Bill Browder (@Billbrowder) May 30, 2018

L’Ukraine accuse la Russie d’avoir commandité l’assassinat d’un journaliste d’opposition

Le Premier ministre ukrainien, Volodymyr Groysman, a accusé la Russie d’être à l’origine du meurtre à Kiev du journaliste russe Arkady Babchenko.

“Je suis certain que la machine totalitaire russe ne lui a pas pardonné son honnêteté et ses prises de position”, a déclaré le Premier ministre ukrainien sur Facebook.

Le journaliste russe, très critique envers le Kremlin, Arkady Babchenko a été abattu devant son appartement à Kiev ce mardi 29 mai.

La Russie a demandé qu’une enquête soit ouverte, mais a déclaré que les “crimes sanglants” étaient devenus une habitude pour le “régime de Kiev”.

Les relations entre la Russie et l’Ukraine restent tendues après l’annexion de la Crimée par la Russie en 2014 et la saisie de parties de l’Est de l’Ukraine par les forces pro-russes.

Que sait-on de l’assassinat ?

Arkady Babchenko, 41 ans, a été retrouvé blessé à l’entrée de son immeuble par sa femme, son décès est intervenu dans l’ambulance qui le transportait à l’hôpital.

Le législateur ukrainien Anton Herashchenko a déclaré que le journaliste était allé acheter du pain et que le tueur l’attendait, celui-ci l’aurait attaqué par derrière.

Le chef de la police de Kiev, Andriy Kryshchenko, a déclaré aux médias locaux que Babchenko avait probablement été tué à cause de ses “activités professionnelles”.

Les présidents du Kazakhstan et de l’Ouzbékistan ont discuté de la situation internationale

Les présidents du Kazakhstan et de l’Ouzbékistan Nursultan Nazarbayev et Shavkat Mirziyev ont discuté de la situation internationale et régionale par téléphone, ont rapporté les services de presse Akorda.

Les relations bilatérales au centre de cet appel

Au cours de la conversation, les présidents du Kazakhstan et de l’Ouzbékistan ont discuté de l’état actuel et des perspectives de la coopération bilatérale entre les deux pays, notamment la mise en œuvre d’accords au plus haut niveau.

Les chefs d’État ont également échangé des points de vue sur des questions d’actualité à l’ordre du jour régional et international. La conversation a eu lieu à l’initiative de la partie ouzbèke.

Akorda rapporte que le président kazakh Noursoultan Nazarbaïev a également eu une conversation téléphonique avec le président russe Vladimir Poutine un peu plus tard cette semaine.

Les parties ont discuté des problèmes de coopération bilatérale actuels. Le leader russe a en outre invité Noursoultan Nazarbaïev à participer à la cérémonie d’ouverture de la Coupe du Monde de la FIFA 2018 à Moscou.

Le Kazakhstan livre de l’uranium au Brésil pour la première fois

La Société nationale atomique du Kazakhstan élargit sa présence mondiale sur le marché mondial des combustibles nucléaires.

Une première significative

NAC Kazatomprom JSC a remporté l’appel d’offres pour la fourniture de concentrés d’uranium naturel formulé par Indústrias nucleases do Brasil (INB).

Selon les termes du contrat, Kazatomprom a déjà livré en temps opportun des concentrés d’uranium naturel.

INB est une entreprise d’État au Brésil active dans la production de combustible nucléaire. Les activités d’INB sont autorisées et contrôlées par la Commission nationale de l’énergie nucléaire (CNEN), l’Institut brésilien pour l’environnement et les ressources naturelles renouvelables (IBAMA) et l’AIEA.

La signature de ce contrat est importante dans un contexte de développement de la coopération kazako-brésilienne pour l’utilisation pacifique de l’énergie nucléaire et la recherche de nouveaux marchés pour les produits de Kazatomprom.

Kazakhstan : Noursoultan Nazarbaïev rencontre Vladimir Poutine

Au cours de la réunion, Noursoultan Nazarbaïev a de nouveau félicité Vladimir Poutine pour avoir remporté l’élection dans son pays et lui a souhaité le succès dans son poste de responsable, rapporte le service de presse Akorda.

“Le Kazakhstan est le pays le plus proche avec lequel la Russie a les relations les plus exemplaires et les liens économiques les plus forts : notre chiffre d’affaires est de 16 milliards de dollars et la création de joint-ventures est en augmentation”, a déclaré le chef de l’Etat kazakh.

En outre, Noursoultan Nazarbaïev a noté qu’un haut niveau de coopération entre les deux pays contribue à la résolution effective de problèmes émergents dans les relations kazako-russes.

Vladimir Poutine a souligné pour sa part qu’aujourd’hui, des relations efficaces ont été établies entre les deux pays dans divers domaines, ce qui a mis en avant une dynamique positive dans leur développement.

Le président russe a noté que le Kazakhstan n’est pas seulement un allié stratégique, mais aussi l’un des partenaires économiques les plus proches de la Russie.

Azerbaïdjan : 5 millions d’euros pour la construction de la centrale électrique d’Ordubad

Le président azerbaïdjanais Ilham Aliyev a délivré une ordonnance sur des mesures supplémentaires concernant la construction de la centrale hydroélectrique d’Ordubad.

Selon APA, 4.97 millions d’euros ont été alloués par le budget de l’État au Cabinet des ministres de Nakhitchevan pour la construction de la centrale hydroélectrique d’Ordubad d’une capacité de 36 mégawatts.

De grands projets d’infrastructure ont par ailleurs été mis en œuvre à Nakhitchevan. « Nakhitchevan a été gazéifié à 100% », a déclaré le président azerbaïdjanais Ilham Aliyev lors de la réunion avec le personnel enseignant du Nakhchivan Teachers Institute.

Le président azéri a noté que de nombreux problèmes d’énergie avaient été résolus : « 8 centrales électriques ont été construites au cours des dernières années. Après le lancement de la centrale électrique d’Ordubad, les énergies renouvelables couvriront 100% de la demande d’électricité à Nakhitchevan. Aujourd’hui, Nakhchivan peut exporter de la puissance. La population de Nakhitchevan augmente, la production industrielle continuera d’augmenter. Par conséquent, nous devons accorder une attention particulière à cette question ».

Kazakhstan : 4 500 orphelins replacés dans leur vraie famille

Au cours des cinq dernières années, 4 500 orphelins sont retournés dans leurs familles au Kazakhstan, rapporte le président du Comité pour la protection des droits de l’enfant, Nurbek Orshubekov. Selon lui, 50 institutions pour les orphelins ont été réorganisées et fermées au Kazakhstan.

Un programme d’ampleur

« Au cours des dernières années, il y a eu une tendance à réduire le nombre de pensionnaires dans les orphelinats, et par conséquent, le nombre de foyers pour enfants a diminué. »

Au cours des 5 dernières années, le nombre d’enfants dans les organisations pour orphelins a diminué de 40%, passant de plus de 10 000 à 6 000.

« Environ 4,5 mille enfants sont retournés dans leur famille de sang », a-t-il déclaré lors d’une réunion avec le ministre de l’Education et des Sciences du Kazakhstan.

« Depuis 2014, afin de socialiser les pensionnaires des orphelinats, des projets de loi pour l’éducation dans les établissements d’enseignement supérieur de notre pays ont vu le jour. »

« Grâce à ce programme, 7 779 enfants ont obtenu une assistance pour plus de 5 milliards de tenges (13 millions d’euros Ndlr.), » pour la poursuite de leurs études.

L’ancien Premier ministre du Kirghizistan devient vice-président du parti SDPK

Une réunion du conseil politique du Parti social-démocrate du Kirghizistan (SPDC) s’est récemment tenue à Bichkek, rapporte le service de presse du parti.

La réunion a été présidée par l’ancien président du Kirghizistan et actuel président du parti Almazbek Atambaev.

Les membres du conseil politique ont soutenu la nomination d’Asel Koduranova, Sapar Isakov et Muradil Mademinov en tant que vice-présidents du SDPK.

Le chef adjoint du SDPK était auparavant Farid Niyazov. Il dirige désormais la fondation caritative « Avril », créée par l’ancien président A. Atambayev.

Pour rappel, en août 2017, Sapar Isakov a été élu Premier ministre du Kirghizistan. Le 19 avril 2018, les députés ont exprimé un vote de défiance à l’égard du gouvernement de Sapar Isakov.

Le président Sooronbai Jeenbekov a signé un décret sur la démission du gouvernement.

Le Parti social-démocrate du Kirghizistan (SDPK) est le parti politique le plus important dans son pays. Il a été fondé en 1993 représente la première force politique au Parlement. Il siège à Bichkek.

L’Ouzbékistan et le Turkménistan conviennent de créer des maisons du commerce

Un nouvel accord va permettre à des maisons ouzbèke et turkmène du commerce de voir le jour, rapporte le ministère du Commerce extérieur de l’Ouzbékistan.

Faciliter les échanges

Cet accord est intervenu suite à la visite d’Etat du président turkmène Gurbanguly Berdimuhamedov en Ouzbékistan.

Une cérémonie de signature de documents sur une coopération dans divers domaines entre les deux pays a également eu lieu dans le cadre de la visite.

« Parmi les 17 accords conclus, un a été signé entre le Ministère du commerce extérieur de l’Ouzbékistan et le Ministère du commerce et des relations économiques extérieures du Turkménistan concernant la création de maisons de commerce au Turkménistan et en Ouzbékistan » , indique le communiqué du ministère ouzbek.

Ces maisons du commerce serviront de plate-forme pour les acheteurs locaux afin de permettre la vente au détail et le commerce de gros, mener des études marketing et fournir également des services de conseil.

Le Tadjikistan commande des bus kazakhs pour 19 millions de dollars

À Douchanbé, dans le cadre de la visite du Premier Vice-Premier Ministre du Kazakhstan Askar Mamin au Tadjikistan, JSC Export Insurance Company KazakhExport et CJSC Holding Asia Group Tajikistan ont signé un mémorandum sur la livraison de bus au Tadjikistan, selon le média Khabar 24.

L’opération comprend la livraison de 300 bus Hyundai, assemblés sur le site de production de Hyundai Trans Auto LLP dans la région d’Almaty, pour un total de plus de 19 millions de dollars (15,87 millions d’euros).

Les bus serviront à étendre la flotte de bus à Douchanbé et seront utilisés sur les routes de la ville et de la banlieue du Tadjikistan.

KazakhExport aidera Hyundai Trans Auto LLP à structurer correctement la transaction au stade initial et à mettre en œuvre cette opération en utilisant des outils d’aide à l’exportation, a expliqué Ruslan Iskakov, président du conseil d’administration de KazakhExport.

Le maire de la capitale kirghize revêt une fausse barbe pour faire le tour de la ville

Le maire de Bichkek, la capitale du Kirghizistan, affirme qu’il visite parfois la ville déguisé afin de pouvoir constater directement les problèmes des gens.

Être à l’écoute des problèmes incognito

Albek Ibraimov a déclaré aux médias locaux qu’il revêt ainsi en vieux vêtements et porte une fausse barbe pour que les habitants ne le reconnaissent pas, rapporte l’agence de presse Fergana.

« Je m’habille avec de vieux vêtements, afin que personne ne le sache », confie-t-il, « je porte une barbe, enlève ma cravate et j’y vais, regarde, et vois comment les choses sont réellement. »

Il a fait cette déclaration après une discussion sur un incendie majeur qui a ravagé une partie du plus grand marché de la ville, Osh Bazaar, le 13 avril dernier.

Ses remarques visaient à montrer aux habitants qu’il n’est pas déconnecté des besoins des commerçants qui luttent contre les conséquences de l’incendie.

Le maire Ibraimov a promis que des dispositifs de vidéosurveillance et des bouches d’incendie seraient installées dans le cadre du processus de reconstruction, rapporte KNews.

Albek Ibraimov s’est également engagé à offrir une aide financière à ceux qui ont perdu leurs biens et revenus au cours de l’incendie.

Néanmoins, comme le rapporte le média russe Mir 24 TV, un grand nombre de commerçants locaux vendent des produits illégalement, et de nombreux commerces autour de ce marché de 17 000m2 risquent de complètement fermer boutique.

Azerbaïdjan : Ilham Aliyev en visite en Turquie

Lors d’une visite en Turquie, le président azéri a précisé que Bakou et Ankara mettaient en œuvre des projets communs à grande échelle.

« Bakou-Tbilissi-Kars, le gazoduc transadriatique et le gazoduc trans-atatolien sont des projets majeurs qui sont mis en œuvre grâce à nos efforts conjoints », a ainsi déclaré le président azéri Ilham Aliev lors d’une conférence de presse conjointe avec son homologue turc Recep Tayyip Erdogan à Ankara le mercredi 25 avril.

Ces projets ont une grande importance économique et politique et assurent la paix et la sécurité, a souligné le président azéri.

Ilham Aliyev a également mis en avant l’investissement mutuel croissant entre les deux pays.

« L’Azerbaïdjan a investi 14 milliards de dollars en Turquie et l’investissement de la Turquie en Azerbaïdjan s’élève à 12 milliards de dollars », expliquant que « seuls les pays frères » pouvaient investir de la sorte, en précisant que l’activité économique entre les deux nations allait encore augmenter.

Le président Aliyev a également évoqué le conflit arméno-azerbaïdjanais du Haut-Karabakh, saluant le soutien de la Turquie envers l’Azerbaïdjan.

Donald Trump fermera la porte aux négociations si le sommet prévu avec Kim Jong-un ne s’avère pas fructueux

Le président américain Donald Trump a déclaré que si les négociations avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un n’étaient pas fructueuses, il claquerait la porte.

Deux sommets historiques pour la Corée du Nord

Lors d’une conférence de presse conjointe, lui et le Premier ministre japonais Shinzo Abe ont déclaré qu’une pression maximale devait être maintenue sur la Corée du Nord au sujet du désarmement nucléaire.

Shinzo Abe a été reçu dans la propriété floridienne du président américain à Mar-a-Lago dans le cadre de ces discussions.

Peu de temps avant ces déclarations, Donald Trump a confirmé que le directeur de la CIA, Mike Pompeo, avait fait un voyage secret en Corée du Nord pour rencontrer Kim Jong-un.

Le président américain a déclaré que le numéro un de la CIA avait réussi à forger une « bonne relation » avec le leader nord-coréen – que le président des États-Unis qualifiait l’année dernière de « petit fusée » – et que la réunion s’était « très bien » déroulée.

La visite de Mike Pompeo a marqué le contact de plus haut niveau entre les États-Unis et la Corée du Nord depuis 2000.

Donald Trump devrait tenir un sommet avec son homologue nord-coréen d’ici juin. Les détails, y compris l’emplacement de ce sommet, sont encore en cours d’élaboration.

Pendant ce temps, le président sud-coréen Moon Jae-in devrait rencontrer Kim Jong-un la semaine prochaine.

Ce jeudi 19 avril, M. Moon a déclaré que la Corée du Nord avait affirmé être prête pour une « dénucléarisation complète » et demander aux parties prenantes de « l’imagination et de l’audace ainsi que des solutions créatives » pour assurer le succès du sommet entre les deux Corées ainsi que du sommet entre Donald Trump et Kim Jong-un.