Accueil Développement personnel Comment survivre psychologiquement après un échec sur Parcoursup

Comment survivre psychologiquement après un échec sur Parcoursup

149
0
Comment survivre psychologiquement après un échec sur Parcoursup

Chaque année, , la plateforme d'admission dans l' français, est synonyme de stress et d'anxiété pour des milliers d'étudiants. Tandis que certains y trouvent leur voie, d'autres font face à un refus qui peut être perçu comme un échec. Cependant, un refus sur Parcoursup ne signifie pas une impasse. Il s'agit en réalité d'une occasion de se réorienter et de repenser son projet professionnel. Aujourd'hui nous vous proposons donc des pistes pour rebondir après un échec sur Parcoursup.

Comprendre l'échec sur Parcoursup : analyse et perspectives

Les chiffres derrière l'échec

Selon les statistiques du ministère de l'Enseignement supérieur pour 2018, près de 25% des utilisateurs de la plateforme sont concernés par une procédure de réorientation. De plus, en 2021, 30% des candidats se sont déclarés insatisfaits des réponses de la plate-forme selon .

Pourquoi cet échec ?

Lorsqu'on fait face à un échec sur Parcoursup, notre conseil, en comprendre les causes : mauvaise orientation post-bac, choix de filières trop sélectives ou encore manque de préparation à la procédure… Il n'y a pas une unique raison mais bien souvent une somme de facteurs.

Après avoir compris les raisons derrière l'échec, il est essentiel de comment faire face à l'attente qui en découle.

Face à l'attente sur Parcoursup : gérer son anxiété et rester positif

Gérer son stress dans l'incertitude

Il est normal de ressentir de l'anxiété lorsqu'on attend des réponses. L'important, c'est de ne pas se laisser submerger par cette émotion et de maintenir une attitude positive. Des techniques comme la méditation ou la relaxation peuvent aider à gérer le stress.

Rester positif malgré les refus

Comme le souligne Alix Viellard, il est primordial de ne pas perdre son enthousiasme, même face à un refus. Il faut garder en tête que chaque obstacle rencontré est une occasion d'apprendre et d'évoluer.

Lire aussi :  Optimiser son temps : 10 techniques infaillibles

Une fois passé ce cap, il s'agit alors d'envisager son avenir professionnel avec plus de clarté.

Construire un nouveau projet d'orientation après un refus

L'auto-évaluation : une étape cruciale

Faire sur ses aspirations, ses compétences et ses centres d'intérêt permettra d'avoir une vision plus précise du parcours qu'il convient d'emprunter.

Pour ceux qui peinent toujours à voir clair après cet exercice, des alternatives existent.

Prospection active : recherche de formations hors Parcoursup et alternatives

Les filières hors Parcoursup

Il existe également des formations qui ne sont pas référencées sur Parcoursup. Ces dernières sont pourtant tout aussi intéressantes et peuvent parfois s'avérer être une excellente option.

Mais Parcoursup n'a pas dit son dernier , la procédure complémentaire est là.

La procédure complémentaire de Parcoursup : une chance supplémentaire

Seconde chance ou nouvelle opportunité ?

La procédure complémentaire permet aux candidats non admis d'accéder à des places restantes dans certaines formations. C'est donc une seconde chance qu'il convient de saisir.

Cependant, il ne faut pas négliger l'importance du dans ce processus de réorientation.

L'importance du réseau personnel dans la réorientation post-Parcoursup

Mobiliser son réseau

Ses proches, ses anciens professeurs ou encore les professionnels rencontrés lors de stages peuvent constituer un précieux réseau pour trouver des alternatives crédibles et recevoir des conseils éclairés.

Et si malgré tout cela, rien ne semble fonctionner, il reste toujours une possibilité : celle d'une année de césure.

Penser à une année de césure : opportunité de rebond ou piège à éviter ?

Peser le pour et le contre

Une année de césure peut être bénéfique en cas d'échec sur Parcoursup. Elle permet de prendre du recul, de mûrir son projet professionnel ou encore d'acquérir une pratique dans un domaine d'intérêt. Cependant, elle doit être mûrement réfléchie afin de ne pas se transformer en année perdue.

Lire aussi :  Pensée positive : transformer son mental en allié puissant

En définitive, face à un échec sur Parcoursup, la clé réside sans dans notre capacité à rebondir.

Cultiver la résilience et l'estime de soi face au revers

La résilience : une force à développer

L'échec peut être difficile à accepter mais il est primordial de ne pas se laisser abattre et de développer sa résilience. Cela consiste à tirer parti de l'adversité pour rebondir et avancer.

Pour finir, rappelons que si Parcoursup constitue un passage obligé pour nombre d'étudiants, il n'est pas le seul déterminant du succès .

Un refus sur Parcoursup n'est qu'un obstacle temporaire. La réussite universitaire ou professionnelle ne se limite pas à une admission dans une prestigieuse formation. C'est avant tout un parcours personnel qui s'écrit jour après jour avec détermination et passion. Il faut donc garder espoir, rebondir et continuer son chemin vers son objectif ultime.

4.8/5 - (11 votes)

En tant que jeune média indépendant, Le Caucase a besoin de votre aide. Soutenez-nous en nous suivant et en nous ajoutant à vos favoris sur Google News. Merci !

Suivez-nous sur Google News